Archives Mensuelles: octobre 2011

L’autre village gaulois

Cyrille Giraud, responsable des opérations du collectif Souriez, vous êtes Français ! livre ici un article sur l’intégration et la dé-intégration des Français de l’Etranger dans le contexte du durcissement du discours en France sur les Français de l’Etranger, souvent considérés comme des exilés fiscaux…

Quitter la France pour s’installer au Québec c’est un peu se mettre dans la peau d’Astérix et Obélix, la potion magique en moins. Forte de ses 8 millions d’habitants, la belle province francophone à 80% ne pèse finalement pas bien lourd face aux 330 millions d’anglophones du continent nord-américain. Reste que s’intégrer au Québec en tant que français de France est une autre paire de manches face au défi culturel largement sous-estimé lorsque l’on s’apprête à quitter l’hexagone.
Publicités

Pierre Dodin, membre d’une communauté inclusive de Français – Interview

Pierre Dodin est un Français de Montréal bien installé et bien intégré. Venu faire son post-doc à McGill en 2002/2004 , il s’est définitivement fixé sur l’Île de Montréal en 2005. Engagé au sein du parti municipal Projet Montréal, il a un parcours de militant en France qui l’a conduit de la droite au centre/centre-gauche. Ce passionnant passionné de politique et de débats nous livre sa vision de l’échéance électorale de 2012…

Lire la suite

Parcours citoyen à travers les Etats-Unis

Antonin Chabannes, Français ayant vécu à Montréal et ayant décidé d’aller s’installer au Mexique, suit la route 66 et rencontre des Français. Ce voyage au long cours et cette traversé d’un continent l’amènent à avoir une vision des différentes Français expatriés. Il nous livre ici une interview intéressante…

Lire la suite

Des enjeux électoraux et des mots clés

L’esprit de campagne est présent chez les Français du Québec depuis plusieurs mois : rumeurs, adoubement de candidats, fausses sorties et méfiances entre d’une part les associations (qui ne souhaitent pas être récupérées) et les partis ou les candidats pressentis qui cherchent des appuis.

Aujourd’hui, la politique repose plus que jamais (malheureusement ?) sur la communication. Et qui dit communication, dit mots clés. Or, dans cette nouvelle configuration que sont les élections des députés des Français de l’étranger, les thèmes de campagnes, le discours politique et les mots clés qui vont avec sont à inventer. On en voit sortir ici ou là. Solidarité a l’air d’en être un. A gauche bien sûr, il n’est pas nouveau… mais avec la République solidaire de Villepin et ses représentants en Amérique du nord, il semble prendre un poids nouveau et, rappelant la fracture sociale chiraquienne, s’étend à droite. Normal me direz-vous. Les Français immigrants ont besoin d’être solidaires entre eux, de se donner la main. Ce mot-là a une résonance toute particulière dans l’esprit des expatriés… oui et non, ça dépend de la cible. Les Français du Québec, au même titre que les Français du Canada et des Etats-Unis, forment un groupe hétérogène d’âge, de statuts et de projets migratoires, de professions, de statut marital, etc. Tous n’ont pas les mêmes attentes, le même parcours et n’ont pas besoin d’un effort de solidarité. Mais la solidarité les touche tous. Une solidarité pas collective mais souvent individuelle, celle des réseaux personnels, des amis, du geste sympathique à l’égard d’un compatriote esseulé.

Lire la suite