Le calme avant la bataille

Un peu moins de 150 jours avant les élections législatives de 2012, on commence à en savoir plus sur les candidats qui seront en lice pour le poste de député. Marc Cormier a d’ailleurs dressé un tableau récapitulatif des candidats et suppléants connus sur son site. Si on peut s’attendre à quelques surprises avant l’ouverture officielle de la campagne en mai prochain, on peut tout de même avoir une bonne idée des forces en présence.

Mais si les têtes sont connues, si les bannières sont dressées, quid des programmes, des prises de parole ?

Le champion, celui que la sécurité d’une soit-disant élection facile a parachuté en Amérique du Nord, M. Lefebvre, n’a pas encore de site de campagne, pas de plateforme d’expression. Son programme sera certainement celui de l’UMP. Mais de son côté, à part une petite tournée montréalaise qui va le conduire ce jeudi à une rencontre VIP avec des entrepreneurs sur la Rive-Sud de Montréal et en soirée à la CCFC, rien, pas de contenu concret. Pas de prises de position sur une circonscription qu’on lui reproche de ne pas connaître assez.

Corinne Narassiguin, dont la campagne a débuté depuis longtemps maintenant, continue à communiquer régulièrement sur ses déplacements. Carole Granade, la candidate du MoDem, la dernière à avoir annoncé sa candidature, a juste publié son programme. Julien Balkany et Philippe Régnoux continuent à produire du contenu pour être visibles, pour exister sans étiquette et capter l’attention. Quant à Gérard Michon, il s’active toujours sur sa page Facebook.

A part cela, pas de débat. On sent clairement qu’à ce stade de la campagne, les communications sont très centrées sur les candidats, leurs activités et leurs actualités. On se garde d’ouvrir les hostilités, d’attaquer et de dénoncer les programmes et propositions des autres impétrants.

Nous sommes dans l’oeil du cyclone… le champion n’a pas encore officiellement bougé et annoncé ses couleurs. Les présidentielles n’ont pas encore commencé (et Dieu sait qu’elles influeront beaucoup sur ses législatives).

Mais quand même, on aimerait bien avoir du concret, du tangible, à comparer, à analyser, à mettre en perspective…

Publicités

Une réflexion sur “Le calme avant la bataille

  1. Simon dit :

    Vous oubliez le plus jeune des candidats, l’outsider du petit peuple, Mike Remondeau, notre candidat cendrillon!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :