Archives Mensuelles: avril 2012

Taux de participation et votes blancs/nuls au premier tour de la présidentielle au Canada

Si, précédemment, nous avons pu dresser un état des forces en présence au lendemain du premier tour, il ne faut négliger de mesurer les résultats en regardant plus en détail les taux de participation mais aussi le taux de votes blancs et nuls. Leurs évolutions permettent de voir et de constater la mobilisation ainsi que la manifestation d’un refus des forces en présence.

En ce qui concerne les taux de participation (arrondi), il a reculé par rapport à 2007. Montréal, qui était la zone consulaire au plus fort taux de participation en 2007, est dépassée par Québec qui la coiffe d’un point (41% contre 40%). Quoi qu’il en soit, le Québec dans son ensemble est la zone du Canada où la participation est la plus élevée. Toronto et Vancouver et Calgary se tiennent autour des 30% (33% pour la première, 29% pour la seconde, 28% pour la troisième), Moncton arrive bonne dernière avec un maigre 24% de taux de participation.

Lire la suite

Résultats du premier tour des présidentielles au Canada : le point de vue de Pierre Touzel, MoDem Canada

Pierre Touzel, président du MoDem Canada, président et fondateur de l’association Français du Monde à Vancouver, est également le créateur de la fête de la musique à Vancouver en 2011 et 2012. Il nous livre son point de vue sur les résultats du premier tour au Canada et plus particulièrement sur ceux de François Bayrou qui y reste le troisième homme.

Qc2012 : Les résultats de François Bayrou à Vancouver le posent comme le troisième homme, l’arbitre, comme en 2007. Selon vous pourquoi François Bayrou arrive à un tel score à Vancouver ? Qu’est-ce qui a pu attirer les électeurs locaux ?

Pierre Touzel : L’immigration française à Vancouver est depuis quelques années en pleine évolution. On observe que depuis les jeux olympiques les jeunes français qui viennent au Canada choisissent de plus en plus la métropole du pacifique comme destination. L’économie relativement en bonne santé de la Colombie britannique en plus de la qualité de vie exceptionnelle sont aussi des arguments importants. Samedi 21 avril, au bureau de vote la population était d’ailleurs très diversifiée. De nombreuses jeunes familles avec enfants, beaucoup de jeunes et aussi quelques « anciens ». Que cette diversité soit présente dans la population c’est une chose. Qu’elle se retrouve dans le bureau de vote c’en est une autre. Le constat que je fais est donc le suivant. Une population immigrante jeune par son âge et son ancienneté sur le sol de BC c’est une population qui prend du recul par rapport à la situation en France notamment politique. C’est une population qui se lasse des débats de coqs peu constructifs. La mentalité locale très décontractée, ouverte sur le monde et à la fois très entreprenante au niveau du business soutient un enthousiasme et sans doute une vision du monde moins clivée. Une approche que l’on retrouve dans les idées véhiculées par le modem. Rappelons tout de même que nous parlons de 15% (chiffre élevés par rapport au reste du Canada) mais qui est à relativiser avec le score des autres candidats.

Lire la suite

Comment les Français du Canada ont voté en 2012 par rapport à 2007 ?

L’élection présidentielle, et plus particulièrement le premier tour, permet de voir la diversité des tendances politiques dans cette vaste « communauté » que forment les Français de l’Etranger vivant au Canada. Sont-ils plus de gauche ou de droite ? Leurs sensibilités, souvent liées aux flux de population, ont-elles évoluées ? Et surtout quelles conséquences pour le second tour ?

Pour ce faire, nous avons compilé les résultats officiels du premier tour pour le Canada et regroupé les candidats par tendances. A gauche s’est posée la question de la catégorisation du Front de Gauche regroupant le Parti de Gauche et le Parti Communiste. Doit-on le poser à gauche ou bien plutôt à l’extrême-gauche, comme le classent beaucoup d’électeur de droite ou de centre. Nous avons pris le parti de le classer à gauche.

Résultats premier tour présidentielles Canada 2012 tendance droite VS gauche

Lire la suite

Résultats du premier tour à Montréal : le point de vue de Cyrille Giraud, EELV

Cyrille Giraud, militant du parti Europe Ecologie – Les Verts, très actif à Montréal pendant ce premier tour des présidentielles, suppléant de Corinne Narassiguin (PS) pour les législatives de 2012, commente les résultats du premier tour à Montréal.

QC2012 :  Eva Joly est en cinquième position à Montréal. Un beau résultat avec 7,34% des suffrages exprimés. Pour vous, qu’est-ce qui explique ce succès, relatif, mais tout de même succès, à Montréal ?

Cyrille Giraud : Les Français de l’étranger auront tout d’abord certainement été sensibles aux attaques xénophobes et intolérables portées contre Madame Joly. Ensuite j’ai souvent eu des retours positifs parmi ceux qui avaient pris la peine de s’attarder sur la teneur de son projet, notamment lorsque j’ai participé à des débats sur la présidentielle. Concernant Montréal, et plus généralement le Québec, la question de l’éthique est aussi très présente dans la vie politique, et cela a très certainement eu une résonance dans l’esprit des votants.

Lire la suite

Résultats du premier tour au Canada

Nous vous proposons les résultats du Canada (dans 4 zones consulaires Vancouver, Toronto, Québec et Montréal) pour les candidats les plus connus.

Nicolas Sarkozy est en tête hors du Québec. Tandis qu’à Québec et à Montréal, c’est François Hollande qui sort victorieux du premier tour. Il confirme les succès de Ségolène Royal en 2007.

A Québec, le score de Marine Le Pen est surprenant et atteint 10.7% des suffrages exprimés.

Eva Joly, grande perdante en France avec seulement 2% des suffrages, est au dessus des 5% à Québec, Montréal et Vancouver, où elle atteint même 8.42%.

Autre point intéressant : François Bayrou s’impose partout comme le troisième homme, alors qu’en France il se place difficilement en 5ème position en dessous des 10%. C’est à Vancouver qu’il atteint son meilleur score avec 14.57%.

Partis français au Québec à la veille des élections présidentielles : le Front de Gauche

Avant le silence imposé sur la campagne, voici un dernier témoignage d’un militant français du Front de Gauche, vivant au Québec. Il s’agit de Thomas Collombat. Il est également membre de Français du Monde Québec et suppléant de Céline Clément, la candidate du Front de Gauche aux législatives pour la 1ère circonscription des Français de l’Etranger.

QC2012 : En tant que militant du Front de gauche vivant au Québec, que représentent pour vous les élections présidentielles ?

Thomas Collombat : Sous la Vème République, l’élection présidentielle reste, malheureusement, l’élection majeure. Le Front de Gauche compte bien sortir de cette logique en convoquant une Constituante devant mener à une VIème République plus participative, où le Parlement, notamment, aurait plus de pouvoir. En attendant, nous avons fait le pari de faire de cette échéance une occasion pour une extraordinaire mobilisation collective, en sortant des sentiers battus de l’hyper-personnalisation et en permettant à des milliers de nos concitoyens de s’emparer des enjeux, notamment au travers de notre programme partagé « l’Humain d’abord », et de grandes mobilisations collectives comme à la Bastille ou sur les plages du Prado.

Lire la suite

PARTIS FRANÇAIS AU QUÉBEC À LA VEILLE DES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES : LE PARTI SOCIALISTE

Nous poursuivons notre rapide tour d’horizon des militants de Partis français au Québec en publiant une interview de Franck Scemama, Secrétaire de la section montréalaise du PS, membre du Conseil d’Administration de l’association Français du Monde Québec et surtout élu actif à l’Assemblée des Français de l’Etranger pour la circonscription Québec et Provinces maritimes.

QC2012 : En tant que militant du PS vivant au Québec, que représentent pour vous les élections présidentielles ?

Franck Scemama : L’élection présidentielle est le principal rendez-vous pour tous les citoyens français. Que l’on vive en France ou à l’étranger, chacun est libre de l’honorer ou non.
J’ai fait le choix de m’impliquer politiquement et de participer à cette élection car je veux faire entendre ma voix. Je veux pouvoir témoigner de ma vision de ce devrait être la France.
Les conséquences du choix du président de la république, à travers la politique qui sera menée, dépassent les frontières et peuvent avoir des conséquences sur la vie de personnes hors de France et à fortiori des Français des de l’étranger.
Mais la première raison qui justifie à mes yeux une participation active à cette élection est l’attachement à la France, à son identité. Je n’imagine pas un jour me désintéresser du sort de ce pays et de ses citoyens.

Lire la suite

Partis français au Québec à la veille des élections présidentielles : le Parti Radical

A la veille de l’importante échéance présidentielle, il nous a paru pertinent d’interroger des acteurs des partis politiques présents au Québec. En première ligne, actifs et engagés, suivant forcément les prochaines élections nationales avec passions et intérêts, leurs témoignages et leurs visions des présidentielles sont bien au coeur de l’actualité. Nous avons contacté des militants ou responsables de partis politiques français vivant au Québec. Tous les bords ont été contactés. Pour l’instant, nous n’avons des retours que de trois partis : le MoDem, le Parti Radical et le Parti Socialiste.

Nous avons interrogé Séverine Boitier et Emmanuel Marcilhacy, respectivement présidente et vice-précident du Parti Radical des Français de l’étranger au Canada, tous deux vivant au Québec. Mme Boitier et M. Marcilhacy sont engagés depuis de nombreux années au sein d’associations françaises au Québec. M. Marcilhacy a même occupé un mandat de Conseiller des Français de l’étranger pour la circonscription Québec et Maritimes. Un grand merci à eux pour leurs réponses et leur temps.

QC2012 : En tant que militant du PR vivant au Québec, que représentent pour vous les élections présidentielles ?

Séverine Boitier et Emmanuel Marcilhacy :  Avant d’être militants, nous sommes citoyens français, et comme nous nous plaisons à le dire, « Français un jour, Français toujours ». Nous croyons que c’est valable pour les nationalités du monde entier.

Lire la suite