Résultats du premier tour des présidentielles au Canada : le point de vue de Pierre Touzel, MoDem Canada

Pierre Touzel, président du MoDem Canada, président et fondateur de l’association Français du Monde à Vancouver, est également le créateur de la fête de la musique à Vancouver en 2011 et 2012. Il nous livre son point de vue sur les résultats du premier tour au Canada et plus particulièrement sur ceux de François Bayrou qui y reste le troisième homme.

Qc2012 : Les résultats de François Bayrou à Vancouver le posent comme le troisième homme, l’arbitre, comme en 2007. Selon vous pourquoi François Bayrou arrive à un tel score à Vancouver ? Qu’est-ce qui a pu attirer les électeurs locaux ?

Pierre Touzel : L’immigration française à Vancouver est depuis quelques années en pleine évolution. On observe que depuis les jeux olympiques les jeunes français qui viennent au Canada choisissent de plus en plus la métropole du pacifique comme destination. L’économie relativement en bonne santé de la Colombie britannique en plus de la qualité de vie exceptionnelle sont aussi des arguments importants. Samedi 21 avril, au bureau de vote la population était d’ailleurs très diversifiée. De nombreuses jeunes familles avec enfants, beaucoup de jeunes et aussi quelques « anciens ». Que cette diversité soit présente dans la population c’est une chose. Qu’elle se retrouve dans le bureau de vote c’en est une autre. Le constat que je fais est donc le suivant. Une population immigrante jeune par son âge et son ancienneté sur le sol de BC c’est une population qui prend du recul par rapport à la situation en France notamment politique. C’est une population qui se lasse des débats de coqs peu constructifs. La mentalité locale très décontractée, ouverte sur le monde et à la fois très entreprenante au niveau du business soutient un enthousiasme et sans doute une vision du monde moins clivée. Une approche que l’on retrouve dans les idées véhiculées par le modem. Rappelons tout de même que nous parlons de 15% (chiffre élevés par rapport au reste du Canada) mais qui est à relativiser avec le score des autres candidats.

QC2012 : Que pensez-vous que les électeurs de Bayrou à Vancouver feront ? Voteront-ils pour la droite ou plutôt pour la gauche ? Leur vote sera décisif dans cette circonscription.

PT : Les électeurs de Bayrou sont libres. Ils sont déçus par la qualité de la campagne et des sujets qui ont été abordés jusque la. Lorsque l’on vote pour Bayrou c’est que l’on n’est pas sensible à l’enrobage d’idées fallacieuses qui a été la marque de fabrique des autres candidats. Il va falloir donc que chacun des deux finalistes aborde sérieusement les sujets de fond en y apportant des réponses tout aussi sérieuses. C’est sur cette base qu’un électeur du modem saura faire son choix. Cependant ce n’est pas dans les gènes d’un électeur centristes de devoir se positionner à droite ou à gauche. Si on en croit les grandes tendances de l’Amérique du nord, l’électorat penche plus à droite. Nous ne sommes pas ici à Miami et la population est bien plus diverse mais cela laisse beaucoup d’ouverture sur le report des voix. Sans doute la déclaration de François Bayrou dans les prochains jour orientera-t-elle le choix de certains. Ce qui reste par contre indéniable, c’est que pour les législatives prochaines, Carole Granade, la candidate du modem trouvera ici un écho à ses propositions. La dynamique n’est donc qu’à son début!

QC2012 : Les résultats de François Bayrou en France sont plutôt mauvais. Un peu plus de 8%, c’est peu pour celui qui fut le 3ème homme en 2007. Comment expliquez-vous qu’au Canada, il se soit maintenu ?

PT : Encore une fois nous sommes sur une population qui prend du recul par rapport à la situation en France. Une population confrontée elle même à la question de l’intégration dans un pays à la culture relativement proche de celle de la France. L’approche assez sociale du pays par rapport au voisin états-unien rassure. Et au même moment nous sommes bel et bien en Amérique (c’est pour ça que je n’ai pas dis « américains » pour parler des habitants des EU, nous sommes ici tous américains) avec une forte culture libérale du libre entreprendre et de l’épanouissement personnel dans le travail. On est donc témoin que d’une certaine manière ces deux visions de la société sont compatibles et ne s’opposent pas en tout cas. À nouveau, ceci est une des idées très simples qui a été avancée par François bayrou. Il faut que ces électeurs sachent qu’en ayant voté ainsi ils font le constat clair et ils affirment de manière juste que cet alliage est possible. Cette expression n’est pas anodine. Elle est très importante. Nous saurons en témoigner auprès du siège du modem en tant que parti mais chacun, individuellement, auprès de ses proches en France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :