Les réponses aux questions que vous n’aurez pas…

A quelques heures du silence radio imposé avant le scrutin du premier tour, nous avons eu des réponses de 7 des 18 candidats officiels. Force est de constater que je n’ai pas eu le temps personnel de tous les contacter et les questionner. Pour l’une des candidates, il était prévu de ne pas faire d’interview. En effet, j’avais décidé de ne pas interroger la candidate du Front national, par choix républicain.

Dans un premier temps, je tiens à remercier les candidats qui ont accepté de répondre en toute honnêteté et en toute transparence. Ils ont pris de leur temps, précieux dans un contexte de campagne éclair, et ils ont relativement bien vécu les relances que je leur faisais lorsqu’ils tardaient à me répondre.

Il reste que 2 candidats n’ont pas répondu à nos questions. Ces candidats les ont bien reçues mais, par manque de temps ou à cause de problèmes techniques, nous n’avons pas eu leurs réponses… nous ne leur jetons donc pas la pierre. Pourtant, ces questions restent en suspend, sans réponse. C’est dommage.

Par soucis d’honnêteté,  il me semblait important de pouvoir publier ces questions. Les voici…

Questions à Gérard Michon, divers droite.

Votre expérience de Conseiller à l’AFE est souvent mise de l’avant comme un élément capital de votre candidature face au parachuté M. Lefebvre et au novice M. Balkany. Pourtant, lorsque sur un groupe Facebook il vous était demandé de nommer des réalisations concrètes, vous n’aviez pas répondu. Pourriez-vous nous citer deux réalisations concrètes auxquelles vous avez participé pendant vos mandats à l’AFE ?

Avec 7 candidats à droite, votre famille politique se prépare un premier tour difficile. Les barons locaux, les notabilités du cru s’opposent au candidat désigné par l’UMP, M. Lefebvre. En tant que personne sage, avec une expérience politique certaine, ne croyez-vous pas que vous faites péché d’orgueil en estimant avoir des chances de gagner et que vous ne feriez pas mieux de vous rallier à M. Lefebvre ou à M. Balkany, comme l’a fait M. Bondrille ?

Questions à Frédéric Lefebvre, UMP

Pour vos opposants à gauche, autant qu’à droite, vous êtes considéré comme un parachuté, c’est-à-dire une personne qui n’est pas issue du local et qui est imposée par le parti. Que pouvez-vous répondre à cela ? Comprenez-vous bien les réalités de vos compatriotes vivant en Amérique du nord ?

Face à vous, vous avez 6 candidats issus de votre famille politique couvrant toute la droite. Tous ont une expérience locale et y vivent. Si ce n’est votre nomination par Paris, qu’est-ce qui donne une vraie légitimité à votre candidature, très contestée ?

Publicités

Une réflexion sur “Les réponses aux questions que vous n’aurez pas…

  1. Jeff Lekieffre dit :

    « Ne pas interroger la candidate du Front national, par choix républicain »? … c’est précisément le genre d’attitude qui fait voter POUR le FN!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :